Retrait du revêtement d’amiante sur les tuyaux et les conduits

Dans les vieilles maisons construites entre la fin des années 1920 jusqu’à la fin des années 1970, il est fréquent de trouver un revêtement d’amiante sur les tuyaux et conduits des chaudières. Si votre maison a été construite durant cette période, il se peut que vous en trouviez même si la maison ou la propriété a été rénovée. Si le sous-sol est terminé, il se peut que le revêtement d’amiante soit dissimulé dans les murs et que vous n’en soyez même pas conscient.

Tant que l’amiante est scellée, elle n’est pas nocive pour vous et vos proches. Cependant, si vous prévoyez faire des rénovations ou si vous avez besoin de faire réparer ou remplacer votre système de chauffage, de ventilation ou de climatisation, cela représente alors une problématique et il vous faudra l’enlever.

Identification du revêtement d’amiante sur les tuyaux et les conduits

Le revêtement se présente sous la forme d’un matériau semblable au papier et possède les mêmes caractéristiques que le plâtre. Dans certains cas, il ressemble à un textile qui s’enroule autour. Dans les maisons plus anciennes, les conduits et les tuyaux étaient entièrement recouverts d’amiante, alors que par la suite, seuls les coudes et les joints en étaient recouverts. Le revêtement d’amiante peut même se prolonger jusqu’à l’endroit où se trouve l’évent de plancher. Cela représente une plus grande menace car les fibres peuvent être touchées, se libérer dans l’air et être facilement inhalées.

Utilisation du revêtement d’amiante

L’amiante a servi d’isolant pour recouvrir les tuyaux et les conduits. En raison de ses propriétés de résistance à la chaleur, son efficacité isolante s’est avérée très grande. Du fait de la chaleur élevée que dégagent les conduits et les tuyaux, il fallait quelque chose qui puisse tenir le coup.

Le revêtement d’amiante placé à l’extérieur des conduits de chauffage est moins susceptible de libérer des fibres dans le conduit, car il crée une pression positive. Ce qui préoccupe, en fait, c’est celui qui réside dans la zone où l’amiante est présente. Cependant, le revêtement d’amiante se trouvant à l’extérieur des conduits de retour constitue une plus grande menace puisqu’il crée une pression négative et que, si le conduit est endommagé, des fibres peuvent se libérer et se propager dans la maison.

Dans les cas de désamiantage, l’amiante dure est généralement manipulée selon un certain nombre de procédures de sécurité (signalisation de zone, isolation, contrôle de la poussière, équipement de protection, etc.) et avec une méthode sac-gant, ainsi que le mouillage et le nettoyage des surfaces métalliques exposées et l’étanchéification des surfaces propres.

Que faire avec le revêtement d’amiante ?

Option 1 : laisser le revêtement en papier d’amiante en place, possiblement recouvert ou scellé par pulvérisation

La meilleure pratique consiste à ne pas toucher au matériau exposé, à moins que d’autres conditions de construction ou de très mauvaises conditions n’exigent son enlèvement par un professionnel. Certains entrepreneurs en amiante utilisent un produit d’encapsulage en aérosol ou de la peinture à l’endroit où le revêtement de papier doit être laissé en place.

Tant que le papier d’amiante reste à l’extérieur des conduits d’alimentation, qui sont normalement sous pression d’air neutre ou positive, les probabilités que l’amiante du papier entre dans le système de conduits et l’air du bâtiment demeurent minimes. Si, par contre, des matériaux contenant de l’amiante se retrouvent à l’intérieur du système de conduits ou de l’appareil de traitement de l’air, cela constituerait une préoccupation différente et plus sérieuse.

Option 2 : enlever le revêtement en papier d’amiante des conduits, et envisager une rénovation complète des conduits

S’il est nécessaire d’enlever le joint ou l’isolant d’un conduit recouvert de papier d’amiante pour d’autres raisons, comme des rénovations, une reconstruction ou des matériaux endommagés, exposés ou friables, le retrait est réalisé en respectant les précautions de décontamination de l’amiante.

Plus souvent qu’autrement, il est beaucoup moins coûteux et plus facile d’enlever entièrement le conduit, intact, du bâtiment que d’essayer d’enlever seulement le revêtement de papier suivi du nettoyage du conduit. En résumé, dans la plupart des cas, il sera plus facile et moins coûteux d’enlever les vieux conduits recouverts d’amiante et de les remplacer par de nouveaux conduits au même endroit (si les conduits sont encore nécessaires) que d’essayer de nettoyer et de réutiliser les anciens conduits.

Traiter les matériaux comme des MPCA, c’est-à-dire des matériaux présumés contenir de l’amiante

Ce matériau doit être raisonnablement traité comme « matériau présumé contenir de l’amiante » ou « MPCA ». Le papier d’amiante « durci » et le ruban de papier ont été utilisés pour sceller les fuites d’air et pour recouvrir légèrement les conduits de chauffage métalliques datant généralement d’avant 1965 mais pouvant avoir été utilisés jusqu’en 1981 environ.

Produits ignifuges actuels pour remplacer le papier ou les matériaux en amiante utilisés dans les conduits de CVC

Si une application nécessite un matériau d’étanchéité ignifuge, il est possible de remplacer le matériau d’amiante et même l’entoilage en papier d’amiante, c’est-à-dire le ruban d’étanchéité ignifuge pour conduits, et le ruban en amiante (joint pour conduits) utilisé pour les opérations à haute température par un ruban silicone Hi-T étanche à l’eau, au produit chimique, non combustible (et à l’ozone), qui résiste au gaz carbonique et étanche à l’air et qui peut servir à relier le câble de conduit au tuyau de ventilation.

FAITES TOUJOURS AFFAIRE AVEC DES EXPERTS EN DÉCONTAMINATION AMIANTE