Les fibres d’amiante sont constituées de filaments très fins et invisibles dans les poussières, et sont intégrées dans la composition de la plupart des matériaux de construction. Elles détiennent en effet de nombreuses propriétés contre l’action du feu, ce qui justifie leur préférence dans l’immobilier. Malheureusement, elles s’avèrent dangereuses pour l’organisme, car elles sont source de sérieuses complications respiratoires, lorsqu’elles se déposent dans les poumons après inhalation. C’est la raison pour laquelle il faut y faire attention lorsque vous entendez intégrer un nouveau logement.

Ce qu’il faut savoir au sujet de la présence de l’amiante dans votre logement

Lorsque vous achetez une maison, il est important que vous arriviez à y identifier l’éventuelle présence de l’amiante, surtout si son état est susceptible de vous créer d’ennuis. Mais bien avant, rendez-vous à l’évidence qu’en réalité, la présence de l’amiante ne constitue pas automatiquement un danger sanitaire.

Les dangers liés à la présence indélicate de l’amiante dans votre maison

Rassurez-vous, l’amiante présent dans les matériaux en bon état ne constitue pas un danger. C’est en réalité lors d’une démolition ou d’une modification au cours duquel les matériaux contenant l’amiante en question sont découpés que les fibres de l’amiante se retrouvent dans l’air, et constituent dès lors de potentielles craintes. Et pour ce qui est de ses effets, ils sont comparables à ceux de la cigarette.

Que ça soit pour un ouvrier qui démolit des cloisons de plâtre, ou pour une famille vivant dans une maison exposée à l’amiante, les maladies ne se développeront que bien des années plus tard, un peu comme pour les effets de la cigarette. Pour ne donc pas en arriver là, il faudra se débarrasser de l’amiante lorsqu’il constitue un potentiel danger.

Pour détecter la présence d’amiante dans votre maison

Il faut commencer par avouer qu’il est difficile, voire même impossible d’indiquer sur l’appréciation à l’œil nu, que tel ou tel matériau contient de l’amiante. C’est la raison pour laquelle, c’est généralement suite à une démolition ou à une modification de certaines parties d’une maison que l’on arrive véritablement à confirmer ou à infirmer sa présence.

En outre, pour ce qui est des types de matériaux qui contiennent généralement de l’amiante, il s’agit essentiellement des tuiles, des prélarts, des panneaux réfractaires, de la vermiculite, de l’enveloppe calorifuge et des fins murales.

Toutefois, ne perdez pas de vue que ces types de matériaux précédemment énumérés ne sont que les essentiels. Cela veut dire que d’autres matériaux peuvent bien contenir de l’amiante. Ne vous leurrez donc pas à croire que les matériaux qui contiennent de l’amiante ne se limitent qu’à ceux-là.

Pour se débarrasser de l’amiante

Bon nombre de personnes paient une maison contaminée à l’amiante en toute connaissance de cause. Mais désormais, cela va de moins en moins. C’est là la preuve de l’enjeu important dont fait preuve ce matériau dans le monde de l’immobilier. Pour vous qui tenez quand même à vendre une maison, voici ce que vous devez savoir pour le désamiantage préalablement à la vente.

La sollicitation d’un laboratoire

La décontamination amiante est une opération très compliquée, mais bien salvatrice. À ce sujet, il faut indiquer que l’analyse en laboratoire est le seul tremplin de se rassurer qu’une maison est contaminée ou non à l’amiante.

Certes la procédure de tests amiante est claire et nécessite un équipement spécialisé, mais il y a encore beaucoup d’improvisation dans le domaine.

Par ailleurs, selon les matériaux à vérifier, le coût de la prestation peut se retrouver dans l’intervalle de 200 à quelques milliers de dollars.

Pour ce qui concerne le diagnostic proprement dit

Selon la loi en vigueur, seuls les diagnostics amiante avant-vente effectués après 2013 sont valables. En effet, les critères du diagnostic « état amiante » avant cette année sont jugés dangereux pour la santé.

Raison pour laquelle il est impératif au vendeur d’un logement d’effectuer un diagnostic légalement reconnu pour son bien, au risque de se voir subir la rigueur de la loi si son acheteur découvrait la présence d’amiante dans le local.

Surtout, un Dossier Technique Amiante (DTA) doit non seulement être tenu à jour par le propriétaire du bien devant faire objet de vente, mais il doit aussi être accessible et consultable par tout potentiel acheteur.

En outre, nul besoin de le préciser, les travaux doivent être confiés à un diagnostiqueur professionnel amiante. Qu’il s’agisse d’une décontamination Laval ou d’une décontamination Québec, ce dernier devra être capable d’effectuer une décontamination de moisissure, une décontamination résidentielle, une décontamination industrielle, etc.

Il aura entre autres pour mission de faire des tests d’air, des prélèvements de l’amiante maison, des sondages de l’amiante dans les murs… En un mot, il devra effectuer les différents travaux et procéder à un certain nombre de contrôles, afin de détecter l’amiante qui reste invisible.

Si vous souhaitez confier votre déménagement à une entreprise professionnel du déménagement sur Montréal nous vous recommandons Déménagement Constant.